Menu
X
  • Login
  • Inscrivez-vous

Ils menacent de brûler une infirmière dans l’ascenseur – www.lunion.fr

Elle venait soigner à domicile un homme gravement malade, mais elle n’a pas eu le temps de monter à son appartement. Mercredi matin, une infirmière de 57 ans, salariée d’un laboratoire rémois, a eu la frayeur de sa vie en croisant deux hommes alcoolisés dans le hall d’entrée d’un immeuble de la rue Alphonse-Naudin à Reims.Situées en haut de l’avenue Jean-Jaurès, à côté de la caserne des pompiers, les tours Naudin ne sont pas réputées sensibles. Le cadre de vie y est plutôt tranquille. Il le serait resté, mercredi matin, si l’un des locataires n’avait pas ingurgité quantité d’alcool avec un cousin en visite. Vers 8 heures, briquet sorti de la poche, l’idée saugrenue leur est venue d’incendier des prospectus dans le hall d’entrée.Une précédente condamnation pour incendieL’infirmière est arrivée à cet instant. Elle les a réprimandés. Furieux, ils l’ont rattrapée dans l’ascenseur puis plaquée contre la porte en menaçant de mettre le feu à sa doudoune, flamme du briquet allumée qu’ils ont fait passer à proximité de son visage et des poils synthétiques du manteau.La dame a pu se dégager grâce à l’ouverture des portes. Pendant qu’elle prévenait la police, les deux cousins restés dans l’ascenseur ont été rejoints dans les étages par une maman qui emmenait son fils de 8 ans à l’école. Devant eux, porte refermée, ils ont enflammé des prospectus et empêché la mère de famille de sortir de la cabine avec son enfant.Interpellés quelques minutes plus tard, les deux mis en cause sont Thibault et Loïc Vantal. Le premier, 21 ans, employé de restauration rapide, n’a que deux petites condamnations pour usage de stupéfiants. En revanche, le second, 22 ans, sans emploi, a déjà été condamné à cinq reprises, notamment cinq mois de prison ferme en août 2013… pour avoir incendié les chaises d’une terrasse puis la bâche d’un hôtel de la place d’Erlon alors qu’il rentrait complètement saoul d’une soirée. À l’époque, il accusait un taux de 1,40 gramme d’alcool par litre de sang. Mercredi matin, il en était à 2,34 grammes (1,50 gramme pour son cousin).Présentés hier à l’audience des comparutions immédiates, les deux jeunes gens ont demandé un délai pour préparer leur défense. Ils ont été écroués dans l’attente du procès renvoyé au 29 décembre.En état de choc, l’infirmière n’a toujours pas pu reprendre son travail. L’écolier aussi est terrorisé : le médecin a diagnostiqué un important traumatisme psychologique.

Source : Ils menacent de brûler une infirmière dans l’ascenseur – www.lunion.fr

Retour à l'accueil

© Copyright 2016 Mes soignants. All rights reserved.

%d blogueurs aiment cette page :